Avertisseur de fumée ET détecteur de monoxyde de carbone : les deux, c’est mieux!

Chez Guard-X, leader en installation d’équipements de sécurité et de protection contre les incendies dans le Grand Montréal et à Laval, nous croyons à l’importance de sensibiliser les gestionnaires d’entreprises et d’immeubles aux dangers relatifs à la fumée, au feu et au gaz. Dans cet article de blogue, découvrez les principales différences entre un avertisseur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone : deux appareils qui sauvent des vies!

Les avertisseurs de fumée

Les avertisseurs de fumée sont depuis longtemps obligatoires dans toutes les constructions : hôpitaux, écoles, bureaux, commerces, résidences, immeubles à condos, usines, etc. Conçus pour avertir les occupants de la présence de fumée, ils émettent un puissant signal sonore lors d’un début d’incendie, ce qui donne le temps d’évacuer les lieux de manière sécuritaire avant que le feu ne devienne incontrôlable.



Si vous désirez en savoir davantage sur le choix d’un avertisseur de fumée et sur son installation, consultez notre blogue. De plus, pour mieux connaître les caractéristiques de ces appareils, incluant les modèles munis d’une pile ayant une durée de vie de 10 ans, cliquez ici.


Les détecteurs de monoxyde de carbone


Le monoxyde de carbone est un gaz sans odeur, sans couleur, sans saveur, non irritant… et très toxique. Créé lors de la combustion partielle d’un combustible fossile, il peut provoquer la mort — même lorsque sa présence dans l’air ambiant est relativement faible. Dans les commerces, les bureaux et les résidences, plusieurs appareils peuvent émettre du monoxyde de carbone lorsqu’ils ne sont pas suffisamment étanches, par exemple :

  • Une fournaise;
  • Un chauffe-eau au gaz ou à l’huile;
  • Un appareil ayant un moteur à combustion ou fonctionnant à l’aide d’un combustible fossile.


Un gaz mortel


Selon le Service de sécurité incendie de Montréal, chaque année, on dénombre au Québec près de 15 décès provoqués par une intoxication au monoxyde de carbone. Les premiers symptômes s’apparentent à ceux d’une gastroentérite : vomissements, fatigue, étourdissements et céphalées. Malheureusement, les établissements n’étant pas équipés de détecteurs de monoxyde de carbone n’ont aucun moyen de confirmer si les malaises ressentis par les occupants sont dus à un virus… ou à un gaz mortel!


Deux appareils valent mieux qu’un!


Si vous êtes responsable de la sécurité incendie d’un lieu, munissez-vous d’avertisseurs de fumée ET de détecteurs de monoxyde de carbone certifiés ULC. Inspectez-les ou faites-les inspecter régulièrement par des professionnels afin de garantir leur efficacité.


Chez Guard-X, nous sommes convaincus de la nécessité de doter votre entreprise des meilleurs équipements de sécurité possibles, et ce, afin de protéger vos employés, vos locataires, vos clients, vos biens matériels et vos bâtiments. Pour l’achat, l’installation et l’entretien d’avertisseurs de fumée, de détecteurs de monoxyde de carbone et de systèmes d’alarme incendie à Montréal et à Laval, faites confiance à Guard-X. Communiquez avec nous!



0 0
Feed